Sylvie Laroche parle du rôle de l’Armée du Salut en Europe

Fondée en 1878 en Angleterre par William Booth, l’Armée du Salut est aujourd’hui une association mondialement reconnue. Elle se distingue surtout par le rôle qu’elle joue auprès des populations défavorisées du monde et de l’Europe. Sylvie Laroche Armee du Salut, ancienne directrice au Havre, nous en dit plus.

Quelles sont les actions de l’Armée du salut?

La mission principale de l’Armée du Salut est de venir en aide aux plus démunis en leur prêchant l’Évangile d’une part et en les aidant à se sortir de leur condition. L’Armée du Salut lutte contre l’exclusion des personnes âgées, handicapées, sans défense, etc. Elle participe aussi à l’intégration des personnes sensibles dans la société. Il s’agit par exemple des :

  • jeunes défavorisés,
  • détenus pénitentiaires,
  • vieillards,
  • drogués et alcooliques, etc.

Selon Sylvie Laroche Armee du Salut, les actions de l’Armee du Salut se concrétisent à travers divers projets et activités. Les plus importants sont par exemple l’aide alimentaire, la création de foyers éducatifs ou de centres socio-éducatifs, la création d’institutions de retraite médicalisées, l’insertion professionnelle, la réinsertion socio-professionnelle, l’hébergement d’urgence, le soutien aux familles ou aidants de personnes handicapées, etc.

La présence de l’ADS dans le monde expliquée par Sylvie Laroche Armee du Salut

Il est important de souligner que depuis sa création en 1878, l’Armée du Salut s’est beaucoup développée. Des États-Unis à la Corée en passant par la France, l’Armée du Salut est actuellement, présente dans plus de 130 pays dans le monde. Parmi les pays d’Europe comportant une branche de l’Armée du Salut, il y a :

  • la France,
  • la Belgique,
  • l’Allemagne,
  • la Suisse, etc.

Sylvie Laroche dit, « Notez que les membres de l’armée du salut prennent leur rôle au sérieux et participent activement à l’amélioration des conditions de vie des démunis. En plus des actions déjà menées à divers niveaux, l’Armée du Salut se positionne aussi comme un partenaire de choix des responsables politiques européens.

L’Armée du Salut : partenaire de réflexion des instances politiques européennes

L’Armée du Salut continue de se développer en procédant à la mise en place de son Bureau des Affaires Européennes. Ce Bureau est créé depuis 2014 sous la houlette du quartier général international de L’Armée du Salut basé à Londres. Il est basé à Bruxelles près du siège de l’Union européenne ainsi que des autres institutions européennes.

Le rôle de ce bureau est de coopérer avec les institutions européennes. Sylvie Laroche Armee du Salut souligne que l’’action menée par ce Bureau n’est pas tournée que vers les institutions représentatives de l’Union européenne. Cette action est également tournée vers les responsables de diverses Organisations religieuses. Le but comme l’indique Mike Stannett (responsable de l’Armée du Salut Belgique) l’un des membres du BAE est : ‘’d’améliorer la mission de l’Armée du Salut et d’influencer les prises de décisions au plus haut niveau européen. Ceci en identifiant les problématiques et en essayant d’y répondre de la façon la plus cohésive possible et en s’appuyant sur un réseau de partenaires.’’

Par ailleurs, l’Armée du Salut qui est avant tout une organisation à vocation humanitaire met ainsi ses années d’expertise à la disposition des instances européennes. Parmi les actions menées par le BAE, il faut retenir par exemple :

  • la participation aux sessions du parlement européen,
  • la participation aux réunions de travail des commissions,
  • la publication de rapports,
  • le partage d’informations avec les autres organisations humanitaires,
  • le plaidoyer et le lobbying.

Secourir-Accompagner-Construire, telle est la devise de l’Armée du Salut. Cette dernière joue pleinement son rôle dans la mesure de ses moyens et souhaite prolonger ses actions dans la durée. Loin de se glorifier de ses actions, l’organisation se félicite juste de compter parmi les voix qui comptent. Elle se félicite cependant des avancées notables en ce qui concerne la prise de conscience des dirigeants et elle entend ainsi continuer sa mission de voix pour les sans voix.