Un logement accueillant pour les personnes PMR

Pour y vivre ou dans l’idée d’accueillir des personnes à mobilité réduite, nous devons penser à rendre nos logements accessibles à l’ensemble des personnes à mobilité réduite. Quand on parle de PMR, on pense souvent aux personnes handicapées, mais nous pouvons aussi y intégrer les personnes âgées qui peuvent, à cause de leur âge, avoir des difficultés à se déplacer et à grimper plusieurs marches et étages.

Si vous souhaitez par exemple accueillir vos grands-parents, ou des proches en situation de handicap, il est important de pouvoir le faire dans les meilleures conditions. Voici quelques astuces pour y parvenir.

Y penser dès le départ

On y pense rarement lors de notre recherche d’un appartement ou encore d’une maison, mais en réalité, c’est un critère à prendre en compte dès le départ. En effet, si vous êtes du genre à passer beaucoup de temps avec des personnes à mobilité réduite, que ce soit des grands-parents ou encore des amis et proches, il va de soi qu’avoir un logement accessible pour les accueillir chez vous à chaque fois que vous le souhaitez.

Il faut aussi y penser pour vous, surtout lors d’un achat (qui pourra donc vous suivre sur de très nombreuses années si ce n’est à vie), car même si vous êtes en pleine forme au moment de votre choix, vous n’êtes malheureusement pas à l’abri d’être à jour dans le besoin d’un logement adapté. Et ce jour-là, vous seriez très content d’y avoir pensé dès le début.

Un logement à minima adaptable

Même si vous souhaitez disposer d’un logement compatible avec des personnes à mobilité réduite, la réalité du marché de l’immobilier ne vous offre pas toujours la possibilité d’en trouver.

Dans cette situation, il existe le compromis d’acheter un logement adaptable, c’est-à-dire qui ne dispose pas d’un accès PMR adapté dans l’immédiat, mais qui est possible de l’aménager en y faisant quelques travaux.

Pour l’exemple, un logement sur plusieurs étages peut ne pas être compatible pour des personnes à mobilité réduite. Néanmoins, l’installation d’un fauteuil monte-escalier, d’une plateforme élévatrice électrique ou encore d’un élévateur vertical peut suffire pour régler la situation. Ce sont d’ailleurs des équipements qui peuvent s’installer plus tard quand la situation s’impose.

Dans le cadre d’un appartement, la possibilité d’installer un ascenseur dans l’immeuble, même dans un délai de plusieurs années, offre aussi de réelles possibilités de garder son appartement en cas de difficultés de déplacement. D’ailleurs, acheter un appartement ne disposant pas d’ascenseur dans un immeuble peut devenir rentable à la revente si au fil des années la copropriété décide d’y installer un ascenseur.

Accéder facilement à son logement est une chose, mais son intérieur doit aussi être compatible avec la situation, notamment afin de faciliter les accès en chaise roulante (couloir large, toilette et salle de bain avec assez d’espace, etc.).

Enfin, si vous souhaitez vraiment définir dans le détail tous les éléments à contrôler pour un logement complètement adapté aux PMR, n’hésitez pas à faire appel à une entreprise spécialisée dans le domaine.